Penser la liberté – penser l’égalité – penser la fraternité

Nous sommes un groupe d’amies indépendantes et désireuses d’accueillir tous ceux qui estiment qu’il est impossible de changer le monde si on ne change pas sa vision de l’Homme. Nous considérons en effet que l’être humain n’est pas qu’un corps physique, mais aussi une âme et un esprit, et que ce sont justement ces constituants immatériels (animique et spirituel) qui seront les moteurs du changement.

C’est avec notre faculté de jugement que nous pouvons nous intéresser à la question sociale et en souhaiter son assainissement. Nous utilisons l’expression «question sociale», telle qu’elle est apparue au XIXe siècle pour penser les problèmes liés au vivre ensemble, mais qui reste d’une actualité brûlante.

Cette question sociale, à laquelle nous nous proposons de réfléchir, présente deux faces indissociables qui devraient être abordées en complémentarité par la voie politique (ou collective) et par la voie individuelle (ou personnelle).

Ces deux voies impliquent toutes deux sur des plans différents une recherche de liberté, d’égalité et de fraternité.

La voie personnelle exige un travail intérieur de développement de l’individualité pour acquérir indépendance d’esprit et liberté de pensée, menée de front avec le sentiment de responsabilité vis-à-vis de soi, des autres et de toute créature.

Le sentiment d’égalité ne peut se développer sans une confiance mutuelle et une vision confiante en l’humanité de l’être humain.

Une volonté de partage fraternel ne peut se dispenser d’un sentiment vécu d’appartenance au même monde universel.

Le conditionnement reçu par notre civilisation occidentale actuelle nous oblige à une travail intérieur de réforme de notre perception du monde. La recherche de développement de tous les potentiels, physique, animique et spirituel de l’individualité peut emprunter divers chemins.

Nous avons choisi d’explorer le chemin adapté à l’être humain occidental moderne qui a été proposé par le penseur autrichien Rudolf Steiner à travers plusieurs écrits, dont son ouvrage philosophique de base, «Philosophie de la liberté». Nous en parlons sur la page consacrée à ce thème. Les autres approches sont évidemment bienvenues.

Il est possible aussi d’aborder le sujet de façon plus purement politique. Dans ce domaine aussi, les approches possibles sont multiples. Nous en proposons une très mal connue: la «triarticulation sociale». Des écrits et des conférences figurent sur la page correspondante.

Ce site a vocation à diffuser des textes relatifs à la question sociale (rubrique A lire, à voir), ainsi qu’à partager les actions que vous, lecteurs, souhaitez mener en lien avec le sujet (groupe de travail, événements, etc.), sur la page A dire, à faire. Notre petit groupe compte deux traductrices, ce qui nous permettra de publier aussi des traductions de documents anglais et allemands.

Quelques règles de base :

  • pas d’injures
  • pas d’attaques personnelles
  • pas de racisme

Un glossaire est accessible depuis le menu latéral.

Les photos sont personnelles et représentent des événements de la vie politique ou des lieux dédiés à la vie de l’esprit.